Qui sont les juges judiciaires ?

© Frederic MUNSCH/SIPA

Le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, a annoncé ce lundi une hausse de salaire de 1 000 euros brut en moyenne par mois pour les juges judiciaires, visant à aligner leur rémunération avec celle des magistrats administratifs. Pour comprendre qui est concerné, il faut se pencher sur l’organisation de la justice française. Celle-ci distingue l’ordre administratif – chargé de régler les litiges qui concernent l’administration – et l’ordre judiciaire – chargé de régler les litiges entre personnes privées, c’est-à-dire entre individus, entreprises ou encore associations, et qui regroupe les juridictions civiles et pénales. Les juges judiciaires appartiennent donc à cette seconde catégorie.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici

Il existe deux catégories de magistrats judiciaires :  d’une part, les magistrats dits de siège ; appelés juges (dont les professionnels spécialisés : juge des enfants, juge d’instruction, juge de l’application des peines, etc.) ; d’autre part, les magistrats du parquet, c’est-à-dire les procureurs et les substituts.

La France compte 9 341 magistrats de l’ordre judiciaire, en majorité des femmes, rapporte l’AFP. Les États généraux de la justice ont souligné qu’il en faudrait 800 de plus d’ici à 2027 pour répondre aux besoins. Selon un rapport du Conseil de l’Europe, le salaire des juges français en début de carrière était, en 2018, 1,3 fois supérieur au salaire français moyen. Loin des juges en Espagne (deux fois plus) et au Royau...


Lire la suite sur LeJDD