Un juge fédéral d'Hawaï bloque la nouvelle version du décret migratoire de Donald Trump

Selon le Washington Post, ce vendredi, l'enquête sur d'éventuels liens entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russie durant la dernière élection présidentielle rebondit encore. Le FBI s'intéresse à un haut responsable actuel de l'administration américaine. 

Un juge fédéral de Hawaï a bloqué la nouvelle version du décret migratoire Trump . Quelques heures avant son entrée en vigueur prévue, le nouveau décret anti-immigration du président américain Donald Trump faisait plus tôt dans la journée l'objet mercredi d'âpres batailles devant les juges.

Le juge Watson a fait tranché

A Hawaï, le magistrat fédéral Derrick Watson, justement, avait promis de faire connaître sa décision avant minuit heure de Washington, instant précis où devait entrer en application le texte controversé. Dans ce nouveau texte, Donald Trump estime impératif de fermer temporairement les frontières américaines aux réfugiés du monde entier et de suspendre l'octroi de visas durant 90 jours pour les ressortissants d'Iran, de Libye, de Syrie, de Somalie, du Soudan et du Yémen.
    
Cette mesure, qui ne concerne plus l'Irak et qui exempte les détenteurs de visas et de "cartes vertes", sésame des résidents permanents, est atténuée par rapport au premier décret adopté le 27 janvier. Celui-ci avait brusquement semé le chaos dans les aéroports et suscité des réactions outrées à l'étranger. Son application avait été bloquée le 3 février.

Un projet qui divise les Etats-Unis

Ces derniers jours, le président et ses principaux ministres, Rex Tillerson (Affaires étrangères), Jeff Sessions (Justice) et John Kelly (Sécurité intérieure), avaient défendu un texte "vital"...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages