Une juge américaine inculpée pour avoir empêché la police migratoire d'arrêter un clandestin

1 / 2

Une juge américaine inculpée pour avoir empêché la police migratoire d'arrêter un clandestin

La magistrate de 51 ans risque, en cas de condamnation, une peine allant jusqu'à 20 ans de prison.

Une juge américaine a été inculpée ce jeudi à Boston pour avoir aidé un clandestin à échapper à la police migratoire qui voulait l'interpeller à l'issue d'une audience, arrestations fréquentes sous Donald Trump mais dénoncées par les défenseurs des droits humains.

Selon le procureur fédéral du Massachusetts, la juge Shelley Richmond Joseph, ainsi qu'un employé du tribunal, Wesley MacGregor, ont été inculpés d'association de malfaiteurs pour entraver la justice et de deux chefs d'entrave à la justice.

La magistrate de 51 ans risque, en cas de condamnation, une peine allant jusqu'à 20 ans de prison. L'employé, âgé de 56 ans, risque plus lourd encore, car il est aussi accusé d'avoir menti à la justice.

"On ne peut pas choisir les lois que nous suivons, ou invoquer nos opinions personnelles pour justifier des violations de la loi", a fait valoir le procureur Andrew Lelling.

Exfiltré du tribunal par une porte latérale

Les faits remontent au 2 avril 2018. Ce jour-là, un migrant, Dominicain selon la presse locale, devait être présenté à la juge Shelley Richmond Joseph, après une arrestation pour possession de stupéfiants. La police migratoire ICE avait repéré son dossier, l'homme étant interdit de séjour aux Etats-Unis jusqu'en 2027 suite à deux précédentes expulsions. 

Comme c'est fréquent depuis l'arrivée au pouvoir de Donald Trump, ICE entendait profiter de sa comparution...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi