Jugée pour infanticide, elle avoue le meurtre d'un 3e enfant

Depuis ce mercredi, une mère de famille suisse est jugée par le tribunal d'Horgen, dans le canton de Zurich, pour les meurtres de ses jumeaux, un garçon et une fille àgés de sept ans au moment des faits, le 23 décembre 2007. Si cette femme de 39 ans a toujours nié jusqu'à présent, la presse suisse indique qu'elle a avoué, ce matin, le double infanticide.

La Suissesse d'origine autrichienne a par ailleurs surpris la Cour en reconnaissant le meurtre de son troisième enfant, àgé de sept mois à l'époque, quelques mois avant de tomber enceinte de ses jumeaux. Jusque-là, le décès de ce bébé avait été considéré comme un cas de mort subite du nourrisson, précise l'agence de presse suisse ATS. " Maintenant, je ne peux plus vivre avec cette culpabilité ", a lancé la jeune femme devant la Cour.Etouffés avec leur oreillerLe 23 novembre 2007, la mère de famille se lève en pleine nuit avant de se rendre dans la chambre de son garçon de sept ans. Elle s'empare alors, " sur un coup de tête ", de son oreiller et lui place sur le visage. Elle se dirige ensuite vers la chambre de sa fille pour l'étouffer à son tour.

La mère de famille a également expliqué au tribunal avoir tué son premier enfant, un nourrisson de sept mois. Elle a confié aux jurés avoir " appuyé sa main sur la bouche du bébé " car elle voulait " qu'il soit calme un moment ".

En 2010, lors d'un premier procès, la jeune femme avait été condamnée à perpétuité pour l'assassinat de ses jumeaux. Mais ce jugement avait été annulé, le tribunal ayant reconnu que l'accusée avait été mal défendue. Ce deuxième procès doit encore durer une semaine. Verdict le 19 décembre.

Retrouvez cet article sur elle.fr

10 ans de prison pour une mère infanticide
Une mère infanticide condamnée à 18 ans de prison
Triple infanticide : la mère condamnée à 5 ans de prison
Infanticide : une mère empoisonne ses deux enfants

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.