Jugée coupable (France 3) Gabrielle Lazure : "J’ai aimé jouer à la fois une mère et une grand-mère"

·1 min de lecture

Mireille, votre personnage, a perdu la mémoire, mais continue de sourire à la vie. Comment l’analysez-vous ?

Gabrielle Lazure : Au début, on pourrait penser qu’elle est atteinte de la maladie d’Alzheimer, mais, au fur et à mesure, on imagine qu’elle est plutôt victime d’un choc post-traumatique. Ce qui rend d’ailleurs plus crédible la suite de l’histoire.

De quoi vous êtes-vous inspirée pour jouer ce rôle ?

Autrefois, j’ai étudié la psychologie, à Montréal. J’ai aussi travaillé comme aide-soignante en psychiatrie et en gériatrie. J’y ai vu des malades se réfugier dans leur monde. Mon personnage est un peu comme ça, dans son rêve, même si elle sort parfois de sa bulle. Elle est douce, très humaine et apporte des moments de respiration, dans ce polar assez sombre.

Mireille est même très solaire, notamment en présence de la jeune Lola, qui s’avère être sa petite-fille…

Oui, même si elle la prend pour sa fille, Manon. En tout cas, c’était très plaisant et touchant, pour moi, de jouer à la fois une mère et une grand-mère. Surtout face à une jeune et talentueuse comédienne comme Garance Thénault.

À lire également

Jugée coupable : casting, intrigue... tout sur la nouvelle saga de France 3

<... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles