Judy Schmidt nous raconte son traitement magnifique des images de James-Webb

Depuis déjà 10 ans, elle inspecte soigneusement les données acquises par le télescope spatial Hubble, et maintenant James-Webb. Judy Schmidt, plus connue sous le pseudo Geckzilla sur son site et sur flickr, ou encore SpaceGeck sur Twitter, émerveille le monde par les images astronomiques qu’elle réalise. Rien ne lui échappe : « je vérifie régulièrement les archives, donc quand quelque chose d'intéressant apparaît, je le télécharge et le vérifie », dit-elle à Futura. Et dernièrement, ce sont bien sûr les données du JWST qui sont à l’honneur ! Armée d’un « PC Windows [qu'elle a construit elle-même], d'une tablette Wacom et de Photoshop, ainsi que d'un logiciel gratuit de l'ESA appelé FITS Liberator », Judy a déjà traité quelque 700 images. Un procédé minutieux, en particulier pour les couleurs. « Je ne connais pas le nombre exact, mais je suis sûre que c'est une approximation assez proche. »

Dernièrement, Judy Schmidt a réalisé deux splendides images de Jupiter sur la base des données acquises par le télescope spatial James-Webb (JWST). Voici la première. © Nasa, ESA, CSA, Jupiter ERS Team; traitement d'image par Judy Schmidt
Dernièrement, Judy Schmidt a réalisé deux splendides images de Jupiter sur la base des données acquises par le télescope spatial James-Webb (JWST). Voici la première. © Nasa, ESA, CSA, Jupiter ERS Team; traitement d'image par Judy Schmidt

Elle explique à la rédaction : « Les couleurs sont simplement un produit de la combinaison des données dans les canaux de couleur rouge, bleu et vert. Les données originelles sont toutes des images en niveaux de gris. Je télécharge généralement toutes les combinaisons possibles et regarde à chacun pour voir ce qui fonctionnera le mieux. Je prends ensuite soin de créer une balance des blancs, c'est-à-dire que j'ajuste les canaux de couleurs jusqu'à ce que l'image ne paraisse pas trop teintée d'une couleur ou d'une autre. Une fois la balance des blancs atteinte, elle semble plus naturelle à nos yeux. »

Et la deuxième image réalisée à partir des données du JWST, plus précisément de l'instrument NIRCam. L’image montre les anneaux de Jupiter et certains de ses petits satellites ainsi que des galaxies en arrière-plan. © Nasa, ESA, équipe Jupiter ERS ;...
Et la deuxième image réalisée à partir des données du JWST, plus précisément de l'instrument NIRCam. L’image montre les anneaux de Jupiter et certains de ses petits satellites ainsi que des galaxies en arrière-plan. © Nasa, ESA, équipe Jupiter ERS ;...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura