Judo, boulot, JO ? La course contre-la-montre du Franco-Béninois Valentin Houinato

Originaire de la région parisienne, le judoka Valentin Houinato espère décrocher la qualification pour les JO 2024 sous les couleurs du Bénin. Pas facile quand on mène une double vie de journaliste et d’athlète de haut niveau. Pourtant, le jeune homme de 27 ans s’accroche et y croit. Rencontre.

Pour Valentin Houinato, la route vers Paris 2024 ressemble à un marathon disputé au rythme d'un sprint. Le judoka franco-béninois ambitionne d'être sur le tatami du Champ-de-Mars Arena, le 30 juillet, pour disputer la compétition olympique dans la catégorie des -81 kg.

Dans le gymnase Georges-Pompidou de Maisons-Alfort, l’ambiance est détendue même si l'entraînement du club est estampillé "haut niveau". Tout le monde se dit bonjour chaleureusement avant le salut plus solennel du cours. Même lors de l’échauffement, l’heure est à la plaisanterie : une partie de foot d’une trentaine de minutes sur les tatamis durant laquelle s’illustre particulièrement Valentin. Torse nu, le judoka se mue en renard des surfaces un brin opportuniste et tente même une jolie bicyclette.

Passé ce prélude, place au judo. La vingtaine de judokas enchaînent les randoris (“combats” en japonais) au sol puis debout sous l'œil attentif de leur coach. Valentin Houinato se donne à fond, profitant de chaque instant pour travailler son redoutable Uchi-mata (littéralement “fauchage par l'intérieur de la cuisse”), sa prise préférée qui lui a permis de remporter plusieurs combats dans sa carrière.

"Tout se joue sur des détails"

Chasser l’optimisme de Valentin Houinato, il revient au galop.


Lire la suite sur FRANCE 24