Judo: à Paris, Teddy Riner chute à domicile

Ce dimanche 9 février, le Japonais Kokoro Kageura a mis fin à l'invincibilité du champion olympique en titre, Teddy Riner (+ de 100 kg). Après 154 victoires d'affilée, Riner, décuple champion du monde a été battu au troisième tour du Grand Slam de Paris.

De notre envoyé spécial,

Le colosse remettait les pieds sur les tapis du Paris Grand Slam, un tournoi qu'il a remporté six fois de suite de 2008 à 2013. Depuis sept ans, Teddy Riner n’avait plus fait le déplacement là où il avait glané un de ses dix titres de champion en 2011. Mais ce dimanche, le public de Paris ne verra pas son chouchou l’emporter une nouvelle fois.

Kokoro Kageura dans l'histoire

Au troisième tour, le Japonais Kokoro Kageura, dixième mondial, est entré dans l’histoire en mettant fin à l’invincibilité de Teddy Riner. Le champion français ne s’était pas incliné depuis le 13 septembre 2010 à Tokyo lors des championnats du monde. Son compteur s’arrête donc à 154 victoires, un chiffre qui donne tout de même le tournis.

« Je ne suis pas inquiet », a lâché Riner juste en sortant du combat, visage fermé. Quelques minutes plus tard, il s’est présenté face à la presse avec le sourire, histoire de montrer qu’il n’est pas plus affecté que cela part cette défaite. « Je me suis fait contrer sur une de mes attaques, cela arrive, c'est con, dit-il en prenant sa respiration. Voilà dix ans que cela ne m’était pas arrivé, et c’est la première fois que je ne suis pas repêché depuis que je suis senior. C’est bizarre, mais c’est comme ça. »

Teddy Riner a martelé à la presse japonaise qui était sur place que le seul jour le plus important restait celui qui lui permettrait de devenir une nouvelle fois champion olympique l’été prochain au pays du Soleil Levant. « C’est ce qui compte pour moi et rien ne va entacher mon mental. L’objectif reste Tokyo et cette médaille d’or ». Il continue : « C’est très bien que cela me soit arrivé aujourd’hui. Toutes les personnes qui racontent que c’est facile se trompent. C’est un travail quotidien. »

« Un coup dur pour le judo français »

« Il a envie d’aller briller à Tokyo. Je le vois s’entraîner et il a l’intention de mettre les bouchées double d’ici là. Il n’était pas prêt aujourd’hui. C’était une journée sans. Mais c’est vrai que c’est un coup dur pour le judo français. Il ne terminera pas sa carrière sans perdre un combat », raconte son compatriote Cyrille Maret.

« Cela arrive, ça fait partie de son parcours. Je le connais, il est revanchard et du coup cette défaite est peut-être bien placée pour la préparation des Jeux. Il faut rebondir même si ça fait bizarre de la voir tomber », commente son entraîneur Franck Chambilly sous le regard de son protégé.

Après une victoire poussive sur le modeste Hongrois Richard Sipocz, par trois pénalités à deux dans le Golden score, Teddy Riner avait légèrement accéléré pour arracher l'Autrichien Stephan Hegyi (ippon) avant de buter sur le Japonais.

Riner avait effectué son retour gagnant au Grand Prix de Montréal en juillet dernier. Trois mois plus tard, il s'était également imposé au Grand Slam de Brasilia au Brésil. A Paris, il était venu se tester et engranger des points pour remonter au classement mondial et se rapprocher des places de têtes de série. « De toute façon, il faudra battre tout le monde, peu importe celui qui se présente face à moi », conclut le champion olympique en titre.