"Judas and the Black Messiah" : les Oscars à l’heure de Black Lives Matter

·1 min de lecture

La cérémonie des Oscars se déroule ce week-end à Los Angeles et compte parmi ses favoris plusieurs films évoquant le racisme aux États-Unis. Parmi eux : "Judas and the Black Messiah", de Shaka King, une fiction inspirée de faits réels et inédite dans les salles françaises que Canal + diffuse en exclusivité demain soir. Retour sur un film et sur une " veine " de productions révélatrices d’un certain état des choses outre-Atlantique.

Dans la nuit du dimanche 25 avril, le cinéma américain célèbrera les siens au cours de la rituelle cérémonie des Oscars, qui fête sa 93ème édition dans un contexte sanitaire et " sociétal " particulier. Parmi les grands favoris, deux titres. D’un côté, “Mank” (disponible sur Netflix), l’admirable évocation en noir et blanc par David Fincher du Hollywood des années 30 et 40 et des relations entre le scénariste Herman Mankiewicz et Orson Welles pendant l’écriture de “Citizen Kane”. De l’autre, “Nomadland” (sortie prévue prochainement), le film non moins admirable de Chloé Zhao sur les laissés-pour-compte de l’Amérique, broyés par la " logique " destructrice des politiques néolibérales. Également en pole position dans la compétition : plusieurs fictions évoquant le racisme au fil des décennies et qui témoignent du " climat " du moment aux États-Unis, marqués au fer rouge par les crispations communautaires et les revendications du mouvement " Black Lives Matter ".Au risque de la correctionOn l’a appris en fin d’année dernière : à l’écoute des...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Motion de défiance contre la direction de 20 Minutes : "On va droit dans le mur"

20 départements sous "surveillance renforcée", pas de mesures immédiates : les annonces de Castex

"Un pull à 20 euros, c’est ce que je mange en une semaine" : ce que coûte le Covid aux Français

Bientôt un scooter gonflable pour les moins de 80 kg

"Je ne supporte plus les écrans, je veux rencontrer les gens en vrai" : c'est quoi, avoir 20 ans, en 2020 ?