Juan Carlos : sa petite-fille Victoria impliquée malgré elle dans un nouveau scandale

·1 min de lecture

En août 2020, soupçonné de corruption et sous le coup d’une enquête de la Cour suprême, Juan Carlos choisit l'exil. Le roi émérite s'assurait ainsi de faciliter la tâche de son fils Felipe VI qui lui a succédé sur le trône d'Espagne. Mais en quittant son pays pour Abu Dhabi, de dernier n'a pas pour autant mis fin aux scandales. Une nouvelle affaire risque bien de venir à nouveau fragiliser la famille royale et en premier lieu sa petite-fille Victoria, comme le rapporte le site Vanitatis.

Comme le rapporte le journal El Confidencial, les enquêtes menées par le parquet anti-corruption et la Cour suprême ont récemment mis en lumière que la jument de la jeune Victoria, nommée Dibelunga, a été acquise de manière irrégulière. Son entretien le serait tout autant. Un animal acheté en 2015 par sa mère l'Infante Elena selon le Palais royal. Faux, rétorquent les enquêteurs qui révèlent que la jument a été achetée pour 10 000 euros grâce à l'argent de l'homme d'affaires mexicain Allen Sanginés- Krause. Un homme qui aurait largement financé les dépenses du roi et de la famille royale entre 2015 et 2018, et ce, de manière suspecte.

Une révélation douloureuse à accepter pour la jeune Victoria, passionnée d'équitation et très attachée à sa jument. Sur son dos, la fille de l'infante Elena a participé à de nombreuses compétitions sportives, créant un lien indéfectible avec l'animal. En 2017, la cavalière émérite participait au Concours national de saut d'obstacles de Guadalajara et remportait la (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "Un asile de fous !" : Pascal Praud en roue libre dans son émission
Phil Collins un « ermite puant » : son ex-femme balance sur son hygiène de vie
Donald Trump « est un mauvais perdant » : son ex-femme Ivana désabusée ne l'épargne pas
Melania Trump : 4 ans de couacs, pourquoi elle ne regrettera pas la Maison Blanche
VIDÉO - « Un grand désespoir », Renaud marqué par le massacre de Charlie Hebdo