Juan Carlos d'Espagne : un lourd mystère autour de la mort de son frère

·1 min de lecture

Nous sommes le 26 mars 1956, et Juan Carlos Ier, l'ancien souverain d'Espagne désormais exilé au Emirats, vit ce qui restera la journée la plus macabre de sa vie. La famille a pris quelques jours de vacances à Estoril, au Portugal, pour célébrer la Semaine sainte. Lors d'un après-midi pluvieux, Juan Carlos, alors âgé de 18 ans, décide de jouer avec son petit frère Alfonso dans l'une des pièces de la maison, pour tuer l'ennui. Quelques minutes plus tard, les parents des deux garçons entendent un bruit de tir. Une balle est partie.

Alfonso, 14 ans, décède sur le coup, tué par une arme offerte en cadeau à leur père. Dans les médias espagnols, les versions de la sombre histoire diffèrent. Certains rapportent qu'Alfonso aurait appuyé lui-même sur la détente par inadvertance, laissant un Juan Carlos impuissant face au drame. D'autres affirment que Juan Carlos aurait tué accidentellement son petit frère. "Pendant que Son Altesse Alfonso nettoyait un revolver, cette nuit-là, avec son frère, un coup de feu a été tiré, l'a frappé au front et l'a tué en quelques minutes. L'accident s'est produit à 20h30, après le retour de l'enfant du service religieux du Jeudi Saint, durant lequel il avait reçu la Sainte Communion", dira la Couronne à l'époque dans un communiqué.

Dans les milieux monarchiques, le sujet restera tabou. La mort du fils de Juan de Borbón et María de Borbón ne sera que très rarement abordée en public. Sa mère dira à la suite de la disparition de son site : "Ce jour-là, ma vie (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Christian Quesada : où sont passés les lots des 12 coups de midi ?
Laeticia Hallyday a laissé un drôle de souvenir aux habitants de Marnes-La-Coquette
PHOTO - Lola Dewaere amoureuse : elle officialise avec son chéri
Mort de l’actrice Judith Siboni (Vous les femmes)
Harry et Meghan face au racisme : on sait qui dans la famille royale serait visé...