Juan Branco en garde à vue dans une enquête pour viol

·1 min de lecture
Juan Branco a été placé en garde à vue.
Juan Branco a été placé en garde à vue.

Juan Branco n'a pas été « arrêté », comme il le prétend sur son compte Twitter. Ce message, posté ce mardi matin 1er juin, était en réalité prêt depuis plusieurs jours, depuis que le polémiste de Saint-Germain-des-Prés a été convoqué par le 1er district de police judiciaire (DPJ), chargé d'enquêter par le parquet de Paris. Le procureur de la République avait ouvert une enquête préliminaire fin avril, à la suite de la main courante déposée le 27 avril par une jeune femme de 20 ans qui faisait état d'une relation sexuelle non consentie.

Juan Branco avait fait le récit de leur rencontre sur son profil Facebook, narrant une idylle romantique. Révélée par Le Point, la déposition de la plaignante était tout autre. La jeune femme, étudiante et mannequin, qui se présentait sur son compte Instagram comme une personnalité politique, née à Romans-sur-Isère et ayant grandi au Sénégal, avait décrit une tout autre relation devant les policiers : le pamphlétaire lui avait proposé de la lamaline, un médicament à base d'opium, qu'elle avait ingurgitée, « pour l'expérience ».

À LIRE AUSSIJuan Branco accusé de viol : ce qu'a dit l'accusatrice à la police

« J'ai essayé de lutter, mais il m'a dit que ça l'excitait »

Elle avait déclaré qu'elle n'avait ressenti aucun effet après avoir avalé une gélule de ce produit. En revanche, la lamaline a désinhibé Juan Branco, avait-elle raconté aux enquêteurs. Il prend alors, selon les dires de la jeune femme, l'initiative de « flirter » avec [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles