Les journalistes ont-ils désormais interdiction de filmer la dispersion des manifestations ?

Tom Hollmann (avec T.C. et Cl.G.)
·1 min de lecture

FAKE OFF - Plusieurs journalistes ont été sommés de quitter la manifestation contre la proposition de loi sur la «sécurité globale», mardi à Paris, alors qu’ils couvraient la dispersion du rassemblement par les forces de l’ordre

EDIT du 19 novembre à 0h : ajout de la correction du ministre de l'Intérieur précisant le caractère facultatif de l'accréditation.

La soirée a été marquée par des jets de gaz lacrymogènes et des heurts entre les manifestants et les forces de l’ordre, mardi, à l’issue d’un rassemblement à proximité de l’Assemblée nationale contre la proposition de loi controversée sur la « sécurité globale ». La manifestation, à l’appel de plusieurs organisations de journalistes et d’association de défense des droits de l’Homme, a également été marquée par la présence de « gilets jaunes », qui fêtaient par la même occasion leur deuxième année d’existence.

Fait inédit, plusieurs vidéos diffusées sur les réseaux sociaux(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
L’encadrement des journalistes pendant les manifs ? « Une atteinte à la liberté d’informer », selon une quarantaine de SDJ
Maintien de l'ordre : Le torchon brûle entre Darmanin et les journalistes
Coronavirus en Allemagne : La police disperse au canon à eau une manifestation d'« anti-masques » à Berlin