Journaliste tuée à Malte: le Premier ministre Muscat poussé vers la sortie

Le Premier ministre maltais devrait quitter ses fonctions le 18 janvier, après que le parti au pouvoir s’est choisi un nouveau chef. Joseph Muscat est soupçonné d'interférences dans l'enquête sur l'assassinat en 2017 de la journaliste Daphne Caruana Galizia.

Joseph Muscat va prochainement annoncer qu' « il y aura une élection pour la direction du parti le 18 janvier », ont indiqué des sources au sein de son parti, précisant qu'il « démissionnera formellement quand le nouveau chef sera choisi ».

Les sources n'ont pas indiqué quand ni comment Joseph Muscat ferait une annonce officielle. Mais elles ont souligné qu'il ne resterait pas à son poste au-delà du 18 janvier.

Cette semaine, deux décisions du Premier ministre Joseph Muscat ont coup sur coup provoqué la colère de la famille de la journaliste et des Maltais : d’abord la libération jeudi de Keith Schembri, ancien chef de cabinet, ami proche du Premier ministre, et selon la journaliste propriétaire avec le ministre de l’Énergie de l’époque de sociétés panaméennes ayant reçu deux millions d’euros d’une société de Dubaï.

Keith Schembri est désigné comme le commanditaire du meurtre de la journaliste par un autre homme, Yorgen Fenech, à qui le Premier ministre a refusé ce vendredi l’immunité qu’il demandait en échange d’informations. Yorgen Fenech, a donc été mis en examen ce samedi par un tribunal de La Valette pour complicité de meurtre.

Pour la sixième fois en deux semaines, des milliers de Maltais sont descendus dans les rues vendredi soir pour réclamer la démission du Premier ministre, estimant que ce refus d’immunité et donc d'informations était « une honte ».

La semaine dernière, trois hauts responsables du gouvernement proches du Premier ministre ont déjà quitté leurs fonctions : le chef de cabinet Keith Schembri puis les ministres du Tourisme et de l’Économie. Le Premier ministre avait affirmé qu’il ne démissionnerait pas pour que « le dossier soit bouclé sous sa supervision ». Il devrait finalement quitter ses fonctions au plus tard dans un mois et demi.

Daphne Caruana Galizia, qui enquêtait sur des scandales de corruption et des affaires de blanchiment d'argent ou de trafic d'influence, a été tuée le 16 octobre 2017 dans l'explosion d'une bombe placée sous sa voiture.