Journaliste tué en Ukraine : sa mère s’insurge contre la propagande russe

Journaliste tué en Ukraine : sa mère s’insurge contre la propagande russe (lepoint.fr)

Lundi, l’agence Tass a relayé une information indiquant que Frédéric Leclerc-Imhoff était un « mercenaire ». Sa mère a pris la parole sur BFMTV.

Au lendemain du décès d'un jeune journaliste de BFMTV, Frédéric Leclerc-Imhoff en Ukraine, victime d'un éclat d'obus, sa mère a pris la parole dans un communiqué diffusé par BFMTV mardi 31 mai. Et pour cause, quelques instants seulement après l'annonce de la mort du reporter, l'agence de presse officielle russe Tass assurait que Frédéric Leclerc-Imhoff était un « mercenaire engagé dans la livraison d'armes aux forces armées » ukrainiennes. Une accusation sans aucun fondement et qui illustre, une nouvelle fois, l'importance de la propagande russe.

« Je suis la maman du jeune journaliste que vous avez tué hier. Votre communiqué me donne la nausée. Bien sûr, vous cherchez lâchement à vous dédouaner, mais sachez que jamais vous ne réussirez à salir sa mémoire », a-t-elle écrit dans un message publié par la chaîne d'information en continu. Dans une lettre rédigée « à l'attention de l'agence Tass et de la République populaire de Louhansk (RPL) », elle démonte ainsi l'argumentaire relayé lundi en fin de journée par l'agence de presse qui citait un responsable local des séparatistes prorusses. « Tout le monde ici connaît son engagement professionnel et personnel pour la démocratie, le respect humain et surtout une information libre, impartiale et honnête, toutes notions qui semblent bien éloignées de ce qui vous anime. » La veille, selon un message relayé par le directeur général de BFMTV Marc-Olivier Fogiel, elle avait dit être « fière des choix de son fils ».

Par [...] Lire la suite

VIDÉO - Mort de Frédéric Leclerc-Imhoff: comment l'enquête va-t-elle être menée ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles