Le journaliste Philippe Alexandre, star de RTL, est mort

Philippe Alexandre, journaliste et écrivain francais.  - Credit:LECOEUVRE PHOTOTHEQUE / Collection ChristopheL via AFP
Philippe Alexandre, journaliste et écrivain francais. - Credit:LECOEUVRE PHOTOTHEQUE / Collection ChristopheL via AFP

Philippe Alexandre fut une voix. Une bouche un peu pâteuse, un débit lent et un phrasé limpide qui ont réveillé deux générations d'auditeurs. Soixante ans de carrière. Plus de 8 000 éditos matinaux. Une vingtaine de livres, la plupart politiques. Ce journaliste, à la fois analyste politique hors pair, polémiste avant l'heure, esprit libre jusqu'à la limite – sans jamais la franchir –, a donné beaucoup de coups, en a reçu parfois, mais fut une figure populaire et dont l'avis était attendu et craint. Philippe Alexandre est mort à l'âge de 90 ans.

Il l'avouait sans détour : la politique était une drogue pour lui. Ou une femme qu'on aime, qu'on désire, qu'on hait, qu'on adule. Mais dont on ne se lasse jamais. Il publie son premier papier à 19 ans à Combat, puis débarque à RTL en 1969, où il devient la voix de la station. Pendant 27 ans, tous les matins, l'homme aux yeux plissés réveille les auditeurs. Ses jugements sont autant écoutés que redoutés. C'est Philippe Alexandre le flingueur. Là où beaucoup tournent sept fois leur langue dans le formol, lui plonge sa plume dans l'acide. Pas sectaire pour un clou, tout le monde en prend pour son grade. La gauche comme la droite. « Il fallait flinguer, être ni complaisant ni conventionnel, nous disait-il en 2012 dans son appartement parisien situé près de la statue Molière, lui l'amoureux de théâtre (et pas seulement politique). Un édito, ça ne dure que trois minutes. Il faut entrer dans le vif du sujet, voire dans la [...] Lire la suite