Le journaliste Khaled Drareni: «Je vais revenir à ce formidable métier que j’exerce depuis 15 ans»

·1 min de lecture

En Algérie, des dizaines de détenus d’opinion ont recouvré depuis vendredi 19 février la liberté. Conséquence de la grâce accordée la veille par le président Tebboune. Parmi ces détenus libérés, le journaliste Khaled Drareni, devenu au fil des mois le symbole du combat pour la liberté de la presse en Algérie. Correspondant de TV5 Monde et de Reporters sans frontières, le journaliste avait été arrêté en mars 2020 à Alger en marge d’une manifestation du Hirak, un mouvement de contestation qu’il a couvert depuis le début en février 2019. Condamné à 2 ans de prison ferme notamment pour « atteinte à l'unité nationale », Khaled Drareni aura au final passé 11 mois en prison. Libéré hier, il a accordé cet après-midi une interview à RFI dans laquelle il fait part de sa volonté de reprendre « ce formidable métier », qu’il exerce depuis 15 ans. Écoutez Khaled Drareni joint au téléphone par Pierre Firtion.