La journaliste de "Complément d'enquête" confie avoir reçu "des pressions" pour ne pas se rendre dans "TPMP"

C8
C8

"C'est un droit à l'information", a estimé la journaliste. Hier soir, dans "Touche pas à mon poste" sur C8, Cyril Hanouna a reçu sur son plateau Rizlaine Sellika, co-réalisatrice du numéro de "Complément d'enquête" sur le business des influenceurs, afin de revenir sur les révélations du documentaire diffusé dimanche soir sur France 2. Elle a confié au présentateur avoir reçu "des pressions" pour ne pas se rendre dans son émission.

"C'est la direction de l'information qui n'a pas voulu qu'il y ait d'intervenants"

"Merci beaucoup d'être là. J'espère que ça ne va pas vous poser de problèmes", a lancé Cyril Hanouna, en accueillant son invitée. "J'espère aussi parce que jusqu'au bout, les rédacteurs en chef et le producteur m'ont contactée pour ne pas intervenir aujourd'hui. Mais comme je l'ai dit ce matin à l'émission de Guillaume Genton (elle a participé au 'Morning sans filtre' sur Virgin Radio, ndlr), pour moi, c'est le droit à l'information", a répondu Rizlaine Sellika. Et d'ajouter : "Pourquoi on ne pourrait pas informer les téléspectateurs de Cyril Hanouna ? Moi, je ne comprends pas !".

Cyril Hanouna a expliqué aux téléspectateurs qu'il avait tenté de convier Tristan Waleckx sur son plateau, mais que le directeur de l'information de France Télévisions, Laurent Guimier, avait refusé : "C'est la direction de l'information qui n'a pas voulu qu'il y ait d'intervenants". "C'est ça qui me rend...

Lire la suite


À lire aussi

"Tu me pièges !" : Magali Berdah s'emporte contre un journaliste de "Complément d'enquête"
Nicolas Sarkozy sur Eric Zemmour : "L'agressivité de certains journalistes va finir par le rendre sympathique"
Un journaliste du "Canard enchaîné" juge "dégueulasse" le "Complément d'enquête" sur Goldman