Journaliste arrêté en Birmanie : Washington demande sa libération

·1 min de lecture
« Nous exhortons le régime birman à accorder un accès consulaire, comme prévu par la Convention de Vienne », a déclaré un porte-parole du département d'État américain. (Illustration)
« Nous exhortons le régime birman à accorder un accès consulaire, comme prévu par la Convention de Vienne », a déclaré un porte-parole du département d'État américain. (Illustration)

Inquiétude à la Maison-Blanche. Les États-Unis ont appelé le « régime militaire » au pouvoir en Birmanie à « libérer immédiatement » le journaliste américain Daniel Fenster, arrêté à Rangoun. « Nous sommes profondément préoccupés par l'arrestation du ressortissant américain Daniel Fenster, qui travaillait en tant que journaliste, en Birmanie », a déclaré un porte-parole du département d'État américain, vendredi 28 mai. Et d'ajouter : « Nous avons exhorté le régime militaire à le libérer immédiatement et nous continuerons à le faire tant qu'il n'aura pas été autorisé à retourner chez lui, auprès de sa famille, en toute sécurité. » Et d'assurer que l'ambassade américaine à Rangoun avait demandé en vain à avoir accès au détenu.

« Nous exhortons le régime birman à accorder un accès consulaire, comme prévu par la Convention de Vienne », a-t-il insisté. « L'arrestation de Daniel, ainsi que l'arrestation ou le recours à la violence de la part de l'armée birmane visant d'autres journalistes, constitue une attaque inacceptable contre la liberté d'expression en Birmanie », a encore estimé ce porte-parole.

« Notre priorité est de nous assurer qu'il va bien »

La diplomatie américaine insiste sur la nécessité de « médias libres et indépendants, indispensables pour bâtir des sociétés libres, résilientes et prospères ». Danny Fenster, responsable éditorial de Frontier Myanmar, a été arrêté lundi 24 mai à l'aéroport international de Rangoun alors qu'il s'apprêtait à prendre [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles