La Journée sans voiture à Paris n'a pas fait que des heureux

PARIS - Une journée sans voiture mais pas sans problème. Ce dimanche 22 septembre, la 5e édition de la Journée sans voiture n’a pas fait que des heureux dans la capitale, et les mécontentements exprimés vont au-delà de quelques automobilistes furieux de devoir laisser leur voiture au garage.

Sur les réseaux sociaux, des Parisiens se plaignent ainsi de subir des désagréments comme... des embouteillages et concerts de klaxons aux portes de la capitale et même jusqu’en en bas de chez eux, contestant l’efficacité de cette interdiction (avec des exceptions) de circuler pour les véhicules motorisés.

Quand d’autres déplorent que les transports en commun soient bondés, voire difficilement accessibles:

Il faut dire que la pluie, qui décourage les déplacements “doux” comme le vélo ou la marche à pied, n’a pas arrangé les choses.

Surtout, la préfecture de police a décidé de fermer ce dimanche plusieurs stations de métro le long des très fréquentés Champs-Elysées, officiellement en raison des Journées du patrimoine. Mais selon Le Parisien, ce serait surtout afin d’éviter des violences, au lendemain d’un samedi très tendu dans la capitale.

De quoi agacer jusqu’à la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, qui a tenu à partager l’incompréhension de cet élu centriste. Son adjoint Emmanuel Grégoire évoque même un dispositif policier “sans concertation ni même information de la ville”, à l’origine de ces fermetures intempestives:

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

Si son impact en termes de réduction de la pollution est limité et que cette Journée sans voiture n’est certes pas à 100% sans voiture, elle reste tout de même l’occasion de découvrir Paris d’une manière tout à fait inhabituelle.

A voir également sur Le HuffPost:

LIRE AUSSI

La pollution de l'air dix fois pire dans le métro et le RER qu'en extérieur

Le "World Cleanup Day" a rassemblé des milliers de personnes en Asie

This article originally appeared on HuffPost.