"Journée des prisonniers" : manifestations tendues entre Palestiniens et soldats israéliens

franceinfo avec AFP et Reuters

Des face-à-face tendus et des affrontements se sont déroulés dans plusieurs villes palestiniennes, lundi 17 avril, jour du lancement par plus d'un millier de Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes d'une grève de la faim collective.

Cette grève de la faim illimitée est lancée à l'occasion de la "journée des prisonniers", observée chaque année par les Palestiniens depuis plus de quarante ans. Des ONG et des partis politiques ont organisé des manifestations dans différentes villes de Cisjordanie et de la bande de Gaza. A Bethléem, en Cisjordanie, des centaines de Palestiniens ont affronté des soldats israéliens.


Environ 6 500 Palestiniens détenus par Israël

Cette grève de la faim vise à "mettre fin aux abus" de l'administration pénitentiaire, écrit Marwan Barghouti, figure de la résistance palestinienne à l'occupation israélienne, depuis sa cellule dans une tribune publiée par le

New York Times (en anglais).

Parmi les 6 500 Palestiniens actuellement détenus par Israël, figurent 62 femmes et 300 mineurs. Environ 500 d'entre eux sont sous le régime extra-judiciaire de la détention administrative qui permet une incarcération sans procès ni inculpation. Treize députés sont aussi emprisonnés.

Retrouvez cet article sur Francetv info

Référendum en Turquie : le oui à un régime présidentiel fort
Turquie : le président revendique la victoire, l'opposition dénonce un scrutin frauduleux
Référendum en Turquie : les opposants contestent les résultats
Corée du Nord / États-Unis : jusqu'où ira l'escalade?
Peine de mort : la Turquie tourne le dos à l'Europe

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages