Journée de l'autisme : Macron rencontre des familles et des soignants

·1 min de lecture

Emmanuel Macron a visité vendredi un centre de dépistage et de suivi pour autistes près de Grenoble, pour marquer la journée mondiale de sensibilisation à l'autisme et faire le point sur le 4e plan quinquennal lancé en 2018. Accompagné de la Secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Sophie Cluzel et de la Déléguée interministérielle à l'autisme Claire Compagnon, le chef de l'Etat, arborant le ruban bleu de la journée mondiale de l'autisme, a échangé avec des parents et des professionnels.

>> LIRE AUSSI - Le Covid-19 complique la vie des autistes, le gouvernement s'empare (enfin) du dossier

En visite dans une plateforme de repérage, de diagnostic et d'intervention précoce 

La plateforme iséroise de repérage, de diagnostic et d'intervention précoce est l'une des premières installées sur le territoire. Elle a déjà accueilli plusieurs centaines d'enfants qui sont suivis sur place 3 demi-journées par semaine pendant une période qui est passée le 1er mars de 18 mois à 2 ans. La création de ces structures de suivi gratuites est l'une des mesures phares de la "stratégie autisme" lancée en avril 2018 pour cinq ans par le gouvernement. Malgré la crise sanitaire, 63 ont déjà vu le jour, avec l'objectif d'en installer une par département d'ici à 2022, a rappelé le chef de l'Etat.

Elles ont déjà permis de repérer 6.800 enfants et 3.800 familles ont bénéficié d'un forfait d'intervention précoce, leur permettant de démarrer un suivi avec un psychologue, un ergothérapeute ou un psych...


Lire la suite sur Europe1