Une journée en enfer (M6) : ce terrible attentat qui a failli repousser la sortie du film

·1 min de lecture

Une semaine après 58 minutes pour vivre, M6 propose ce soir le troisième volet de la saga Die Hard, porté par Bruce Willis et Samuel L. Jackson. Réalisé par John McTiernan, le film d'action commence par l'explosion de bombes dans une rue commerçante, l'intrigue est donc centrée sur la traque des terroristes qui les ont placées. Ce scénario était à la base écrit pour un film intitulé Simon Says, avant d'être repris pour le premier jet de L'arme Fatale 3, pour finalement être utilisé dans Une journée en enfer.Mais un drame similaire d'une ampleur inédite est survenu un mois exactement avant la sortie du long-métrage, soit le 19 avril 1995. Timothy McVeigh et Terry Nichols, membres d'un mouvement anarchiste d'extrême-droite, ont commis un attentat dans le centre-ville d'Oklahoma City à l'aide d'un véhicule piégé devant le bâtiment fédéral Alfred P. Murrah. Cet attentat a été le plus meurtrier de l'histoire, jusqu'au terrible 11 septembre 2001. 168 personnes ont été tuées, dont de nombreux enfants et plus de 680 blessés ont été recensés. Les dégâts ont été estimés à 652 millions de dollars, avec notamment 324 bâtiments détruits ou endommagés et 86 voitures brûlées...

À lire également

58 Minutes Pour Vivr... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi