Journée du don du sang : plasma, plaquettes… il n’y a pas que votre sang qui va sauver des vies

SANTÉ - 10 000, c’est le nombre par jour de dons du sang nécessaire pour sauver des vies. Que ce soit un accident de la route ou une hémorragie lors d’une opération chirurgicale, donner son sang est nécessaire au bon fonctionnement des hôpitaux. En cette journée mondiale des donneurs du sang, on vous explique en quoi consistent le don de plaquette et le don de plasma, issus également du don du sang, mais bien moins connus.

Le don du sang est ouvert aux homosexuels, ces quatre hommes n’attendront pas un jour de plus

Imaginez que vous tombiez de votre vélo et vous vous faites mal, vous saignez. Ce qui permet au saignement de s’arrêter pour former une croûte ce sont les plaquettes présentes dans votre sang.

Cependant les personnes ayant une maladie du sang comme une leucémie, ou devant subir un traitement lourd, comme une chimiothérapie quand on a un cancer, courent un risque important d’hémorragie. Elles ont donc besoin d’un don de plaquettes. Plus précisément, l’Établissement français du sang (EFS) explique qu’il faut 5 000 dons de plaquettes par jour.

Comment se passe un don ?

Contrairement au don du sang qui ne prend que 10 minutes, le don de plasma prend 45 minutes et le don de plaquette nécessite 1h30 car le processus est différent. Il faut une machine spéciale qui recueille votre sang, et le réinjecte.

« C’est ce qu’on appelle le don par aphérèse », explique au HuffPost, Hervé Meinrad, directeur de la collecte et de la production à l’EFS. « C’est le fait de traiter directement les prélèvements de sang, pour en séparer les éléments et vous restituer ce qu’on ne souhaite pas prélever et conserver par exemple les plaquettes. »

Si vous souhaitez faire un don du sang, de plasma ou de plaquettes, il y a tout de même des conditions à remplir comme avoir entre 18 et 70 ans, peser plus de 50 kg et être en bonne santé. Quant aux autres critères, plus précis, vous pouvez les retrouver sur l’application ou le site de l’EFS où un questionnaire est à votre disposition. Vous pouvez également y prendre rendez-vous dans le centre le plus proche de chez vous.

À voir également sur Le HuffPost :

Aux États-Unis, la Croix Rouge met fin aux restrictions de don du sang visant les hommes gays

La coqueluche de retour, Santé Publique France donne ses recommandations