Le jour où je suis retourné en NBA, par Axel Toupane

·2 min de lecture

Basketteur professionnel âgé de 28 ans, le Français Axel Toupane nous raconte son parcours du combattant pour retourner en NBA, le championnat américain le plus exigeant au monde. 

«Jouer en NBA a toujours été mon rêve. Quand tu es un basketteur professionnel, tu as envie de jouer avec les meilleurs et depuis tout petit, je m’entraîne pour ça. Avec mon père (Jean-Aimé Toupane, ex-joueur professionnel et aujourd’hui entraîneur de l’équipe de France des moins de vingt ans, Ndlr), on regardait les finales NBA ensemble, la nuit. Je me souviens de la finale Los Angeles Lakers-Indiana Pacers en 2000. J’avais neuf ans et j’avais le poster de Kobe Bryant dans ma chambre. Je voulais jouer comme lui. Je regardais aussi comment il s’habillait, comment il parlait… Mon parcours n’a pas été facile. Je n’ai pas été sélectionné à la Draft (la sélection des meilleurs jeunes talents mondiaux, Ndlr) et mon premier passage en NBA (2015-2017) avait été compliqué par des blessures. Je suis rentré en Europe pendant trois ans mais j’ai décidé de retenter ma chance cette année. Je suis reparti de zéro. J’ai disputé le camp d’entraînement des Golden State Warriors. J’ai ensuite accepté de gagner moins d’argent qu’en Europe en disputant la G-League.

La G-League, c’est l’antichambre. Toutes les équipes appartiennent à une franchise NBA et les regards ont été braqués cette année sur la bulle sanitaire mise en place en raison de la Covd-19. J’ai eu de la chance (modeste, il ne précise pas qu’il a été l’un des meilleurs joueurs de la compétition, Nldr), nous avons disputé beaucoup de matches et nous avons terminé deuxième avec Santa Cruz. Et mon téléphone a sonné…

Nous subissons deux tests PCR par jour

J’ai donc été recruté par les Milwaukee Bucks. J’avais déjà joué pour eux par le passé, c’est une super équipe qui joue le haut de tableau, avec un coach Mike Budenholzer qui a une mentalité européenne. Je connaissais(...)


Lire la suite sur Paris Match