"Un jour, un destin" répond à Catherine Deneuve

LExpress.fr
Le rédacteur en chef de l'émission déplore la violence des attaques de l'actrice.

Catherine Deneuve, mise à l'honneur le 25 novembre dernier dans un nouveau numéro de Un jour, un destin, présenté par Laurent Delahousse, avait choisi Télérama pour exprimer sa colère.  

Jugeant "insupportable" cet épisode intitulé Catherine Deneuve, la discrète : Des Demoiselles de Rochefort à Indochine, l'actrice avait écrit une lettre ouverte, déplorant notamment la mise en scène de la mort de sa soeur, Françoise Dorléac à 25 ans, dans un accident de voiture. "Un plan que je ne peux vous pardonner : une main sur le contact d'une voiture dans laquelle ma soeur va s'exploser quelques minutes plus tard. Suivi des images vraies de l'accident... C'est indigne", écrivait-elle. 

LIRE AUSSI >> Indignée, Catherine Deneuve s'en prend à Laurent Delahousse 

Si Laurent Delahousse ne s'est pas exprimé sur le sujet, tout à la promotion, sans doute, de son premier film en tant que réalisateur (Monsieur, consacré à Jean d'Ormesson), le rédacteur en chef de l'émission, Erwan L'Eleouet, a répondu aux questions du Parisien, et s'est dit surpris "par la violence des propos", de Catherine Deneuve, démentant tout sensationnalisme. 

"Jamais reçu de poursuites"

"En dix ans d'existence et plus de 100 portraits, nous n'avons jamais reçu de poursuite, rappelle-t-il. Et, sur ce portrait de Catherine Deneuve, qui a nécessité huit mois de travail, aucun téléspectateur n'a fait part de son trouble", explique le journaliste. Quant aux accusations de Catherine Deneuve, qui avait également déploré que les intervenants du programme la "connaissent à peine", Erwan L'Eleouet estime qu'ils étaient au contraire tout à fait qualifiés pour répondre à ses questions et présentaient "un intérêt à s'exprimer." 

Toujours selon Le Parisien, Laurent Delahousse, qui avait écrit une lettre à Catherine Deneuve avant le tournage pour la convaincre d'y participer, sans succès, donc, devrait prochainement lui en envoyer une autre pour s'expliquer. 

Retrouver cet article sur L'Express.fr

"Un jour, un destin" répond à Catherine Deneuve

Indignée, Catherine Deneuve s'en prend à Laurent Delahousse

Bardot, Deneuve... l'adhésion à #Balancetonporc, une question de génération?

Bardot s'en prend aux actrices "allumeuses" qui dénoncent le harcèlement