Jour du dépassement de la Terre : nous allons vivre les 5 prochains mois « à crédit »

Qu’il est loin le temps où le jour du dépassement était un 29 décembre… C’était en 1970 ! 52 ans plus tard, ce jour du dépassement a été calculé par l’ONG Global Footprint Network et il intervient ce 28 juillet, c'est-à-dire qu'à partir de cette date, l'humanité développe en quelque sorte une « dette écologique », car elle consomme plus de ressources que ce que la Terre est capable de fournir en une année.

À partir de cette date, l'humanité développe en quelque sorte une « dette écologique »

En d’autres termes, pour régénérer ce que l’humanité consomme aujourd’hui, il nous faudrait l’équivalent de « 1,75 Terre » en termes de surface. Tous les pays ne sont évidemment pas logés à la même enseigne. Certains  pays consomment les ressources de la Terre à un rythme beaucoup plus élevé que d’autres.

Comme tous les indicateurs, le calcul de cette empreinte écologique ne fait pas l’unanimité. Certains fustigent un indicateur peu fiable, notamment pour la partie déchet biocapacité, quand d’autres pointent des failles dans le mode de calcul et la méthode scientifique.  Cela dit, quoi que l’on pense de cet outil de communication, il n’en demeure pas moins que, même si cet indicateur ne reflète pas l’exacte réalité de la Terre à un instant T, il permet de prendre conscience de l’impact de l’Homme sur son environnement et montre que la situation se dégrade année après année.

Depuis 1970, la date du Jour du dépassement n'a cessé d'avancer. © WWF, Global Footprint Network
Depuis 1970, la date du Jour du dépassement n'a cessé d'avancer. © WWF, Global Footprint Network

Quelles solutions pour ne plus être dans le rouge ?

Nos modes de vie et de consommation sont évidemment la cause principale de l’arrivée plus tôt chaque année du jour du dépassement. Sans surprise, le système agricole et alimentaire tel qu’il existe aujourd’hui favorise cette dégradation. C’est du moins l’avis de l’ONG  Global Footprint Network que partage également le WWF. Comme le soulignent ces deux organisations, « nos régimes alimentaires nécessitent aujourd’hui, en termes de nourriture, de grandes surfaces de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles