Jour du dépassement de la France : pourquoi arrive-t-il plus tôt que dans le reste du monde ?

Si tout le monde vivait comme les Français, il nous faudrait presque trois planètes Terre pour répondre à nos besoins. La conséquence d'une consommation excessive de ce que les écosystèmes peuvent régénérer d'après Earth Overshoot Day.

En 2022, l’humanité avait consommé l’ensemble des ressources que la planète peut générer en un an, le 28 juillet 2022. C’est ce qu’on appelle le Jour du dépassement, qui est calculé par Global Footprint Network (GFN), un institut de recherche international établi en Californie (Etats-Unis). En France, ce jour a eu lieu le 5 mai 2023. À titre de comparaison, ce jour tombe le 26 mars pour la Belgique, le 29 mai pour la Croatie et le 11 juin pour la Roumanie. En dehors de l'Europe, le jour du dépassement arrive le 2 juin en Chine et le 24 juin en Argentine. La France, comme beaucoup de pays en Europe, est l’un des pays les plus en "déficit écologique".

Lire aussi Jour du dépassement de la France : le 5 mai 2022, l'Hexagone entre en "déficit écologique

La dépendance de la France aux énergies fossiles

Schéma de la répartition de la consommation d\'énergie primaire en France (2020) Crédit : SDES, Bilan énergétique de la France
Schéma de la répartition de la consommation d\'énergie primaire en France (2020) Crédit : SDES, Bilan énergétique de la France

Crédits : SDES, Bilan énergétique de la France

La guerre en Ukraine nous l’a encore montré : la France est dépendante en matière d’énergies fossiles, dont le pétrole et le gaz. À l'heure actuelle, les énergies renouvelables ne représentent que 14 % de la consommation des énergies dans l'Hexagone (chiffres de 2020 du Service des données et études statistiques, le SDES). Ce qui est insuffisant pour répondre aux demandes en énergie des Français. Or, les émissions de gaz à effet de serre et l’utilisation des ressources fossiles sont des causes majeures de l’évolution de la date du jour de dépassement, selon les calculs faits par GFN.

A contrario, la Roumanie s'illustre en Europe pour son indépendance aux énergies fossiles avec 24 % d'énergies renouvelables, selon la Direction générale du Trésor. De manière similaire, en Suède, d'après l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les énergies fossiles ne représentent que 27 % des énergies. Son mix électrique se répartit sur le nucléaire, la biomasse, la réutilisation des déchets et l'hydroélectricité.

Lire aussi Le G7 veut "accélérer" sa sortie des énergies fossiles et cesser sa pollution plastique

Une empreinte carbone enco[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi