Jour décisif pour le vaccin Novavax, en passe de devenir le cinquième vaccin autorisé dans l'UE

·1 min de lecture

Le régulateur européen se prononce lundi sur le vaccin contre le Covid-19 de Novavax, tandis que les avertissements se multiplient, aux États-Unis et en Europe, face à la progression du variant Omicron particulièrement contagieux. Le comité des médicaments à usage humain de l'Agence européenne des médicaments (EMA) tient lundi une réunion extraordinaire pour examiner la demande d'autorisation de Novavax. Elle a annoncé qu'elle en communiquerait le résultat.

Novavax utilise une technologie plus classique que celles employées pour les vaccins déjà autorisés, ce qui pourrait selon la firme américaine réduire le scepticisme parmi les non-vaccinés. Pour le PDG de l'entreprise, Stanley C. Erck, le vaccin "pourrait aider à surmonter les principaux obstacles à la vaccination mondiale, notamment les défis de la distribution mondiale et l'hésitation à la vaccination". En revanche, la société a reconnu qu'elle "évaluait son vaccin contre le variant Omicron" et travaillait encore sur une version spécifique pour combattre ce variant particulièrement contagieux.

Le cinquième vaccin autorisé dans l'UE

Le sérum, qui pourrait devenir le cinquième vaccin anti-Covid autorisé au sein de l'Union européenne, est, à l'instar de vaccins infantiles déjà largement utilisés, un vaccin dit "sous-unitaire", à base de protéines qui déclenchent une réponse immunitaire, sans virus. La Commission européenne a déjà conclu un contrat avec Novavax pour l'achat anticipé de 200 millions de doses de son vaccin une...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles