A Joué-lès-Tours, de nouvelles violences malgré le couvre-feu

Un couvre-feu imposé aux mineurs de moins de 17 ans résidant à Joué-lès-Tours pendant un mois depuis lundi. C'est la solution radicale décidée par la mairie de cette commune d'Indre-et-Loire afin de lutter contre les "différentes violences et dégradations des dernières semaines" qui traduit "un sentiment croissant d’insécurité et d’une image de leur ville qui se dégrade dangereusement".

En réponse à cet arrêté, selon plusieurs sources policières, une quinzaine d'individus ont mis le feu mardi soir vers 21 heures à plusieurs voitures dans le quartier de la Rabière. Au total, ce sont 15 véhicules qui ont été endommagés. Un mineur de 17 ans a été interpellé.

"Pour incendier les véhicules, ils se sont dispersés en trois groupes. Ils commencent à comprendre qu'on est en sous-effectif", déplore un policier.

Recrudescence des violences urbaines

Ces dégradations au soir de Noël ne sont pas nouvelles. Certains diront qu'elles ont débuté depuis le mois de novembre et l'appel à la "purge" lancé pour la nuit d'Halloween sur les réseaux sociaux. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre, des violences urbaines ont eu lieu dans ce même quartier avec des affrontements entre jeunes du quartier de la Rabière et policiers au cours desquels huit véhicules avaient été incendiés.

Pour d'autres, cette délinquance est sous-jacente depuis longtemps et s'est déplacée dans le...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles