Quand Joséphine Baker prononçait un discours aux côtés de Martin Luther King

Joséphine Baker le 28 août 1963 au côté de Martin Luther King.
Joséphine Baker le 28 août 1963 au côté de Martin Luther King.

Ce fut selon ses mots « le plus beau jour de sa vie ». Ce 28 août 1963, vêtue de son uniforme de la France libre, elle fut la seule femme à s?exprimer aux côtés de Martin Luther King, lors de la grande marche pour les droits civiques à Washington. Ce jour-là, juste après sa parole, le leader noir allait égrener ses fameux « I have a dream ». Discours qui éclipsa sans doute le non moins vibrant appel de Joséphine Baker. Elle est tout entière dans ces paroles, son destin, ses combats, sa pugnacité, son énergie. Engagée, spontanée, elle y est débordante d?amour et d?elle-même, cherchant à insuffler du courage à ces Noirs d?Amérique en rappelant les épreuves qu?elle a endurées. Exemple paradoxal d?une femme qui avait réussi parce qu?elle avait tourné le dos à son pays, elle, la naturalisée française qui avait préféré fuir l?Amérique raciste et ségrégationniste pour un Paris plus tolérant. Preuve aussi d'un engagement inclassable qui la vit militer aux côtés des Noirs américains en 1963, être invitée par Fidel Castro au sommet de la Tricontinentale en 1966, puis se retrouver le 30 mai 1968 dans la manifestation de soutien au général de Gaulle sur les Champs-Elysées, en souvenir de son action dans la France Libre. Antiracisme, tiers-mondisme, patriotisme gaulliste: tout cela cohabita sans mal chez cette femme. L?académicien Pascal Ory, membre du Comité pour la panthéonisation de Joséphine Baker, nous a transmis ce texte inédit que nous traduisons en exclusivité [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles