Joséphine, ange gardien (TF1) Claire Borotra : “J’ai pris un plaisir fou à tourner ce film familial”

·1 min de lecture

Quel événement déclenche l’arrivée de Joséphine dans la vie de Virginie Berko, que vous interprétez ?

Claire Borotra : Virginie, architecte indépendante, dont le mari est au chômage, est sur le point de décrocher un énorme contrat. Pour cela, elle doit accepter de détruire une partie de la forêt municipale. Avec une ado, férue d’écologie, les relations mère et fille deviennent très compliquées. Et Joséphine va se donner beaucoup de peine pour tenter de les réconcilier.

Vous qui avez deux enfants, de quelle manière avez-vous appréhendé ce rôle ?

Jusqu’alors, j’ai eu la chance de ne pas vivre d’affrontements violents avec eux. Mais je connais beaucoup de parents autour de moi qui ont vécu des périodes chaotiques avec leurs ados : ce n’est pas le cas avec Lola, dans cette fiction, bien qu’elle soit un peu extrémiste et pas très compréhensive envers sa maman. Lorsque j’ai lu le scénario, j’ai aussitôt été touchée par ce personnage, qui assume seule les revenus du foyer, gère l’adolescence de sa fille, tout en essayant de sauver son couple. Ce sont des difficultés que rencontrent les femmes, aujourd’hui.

À lire également

Joséphine, ange gardien (TF1) Kamel Belghazi : "Mimie Mathy s’est montrée très attentionnée... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles