Jordanie : le royaume secoué par une vague d'arrestations au sein de la famille royale

C'est une affaire qui secoue le monde arabe et fait les gros titres de la presse internationale. À Amman (Jordanie), tout semble calme. Pourtant, à quelques jours du centenaire du royaume, la famille royale se déchire, sur fond de lutte de pouvoir. Les autorités accusent le prince Hamza, demi-frère du roi Abdallah II, de vouloir déstabiliser le royaume. "Les premières enquêtes ont montré que des personnes de l'entourage du prince Hamza transmettent des allégations et des lettres à des parties étrangères afin de les utiliser contre la sécurité intérieure", a expliqué Ayman Safadi, vice-Premier ministre de la Jordanie. Assigné à résidence Une quinzaine de personnes ont été arrêtées. Le prince Hamza, lui, dit avoir été assigné à résidence. Dans une vidéo envoyée à la BBC, il nie avoir pris part à un complot et accuse les autorités de corruption. Fils du roi Hussein et de sa quatrième et dernière épouse, la reine Noor, le prince Hamza a vu le trône lui échapper à deux reprises. D'abord à la mort de son père, c'est Abdallah, plus âgé que lui qui a été couronné. Cinq ans plus tard, le nouveau roi lui a enlevé son titre de prince héritier pour le donner à son fils, le prince Hussein. Ces rivalités secouent un royaume réputé pour sa sécurité et sa stabilité dans une région très tourmentée.