Jordanie : La justice interdit d'évoquer l’affaire Hamza dans les médias et sur les réseaux sociaux

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

RIVALITE - Le prince Hamza est accusé d’avoir fomenté un complot contre son demi-frère, le roi Abdallah II

La Jordanie a cherché ce mardi à clore l’affaire de la tentative de sédition au palais royal dans laquelle serait impliqué le prince Hamza, demi-frère du roi Abdallah II, en interdisant la publication de toute information sur l’enquête.

Ce black-out décrété par la justice a été annoncé alors que la rivalité entre partisans du prince Hamza et ceux du roi Abdallah II s’affiche sur les réseaux sociaux à coups de photos et de clips. Il est intervenu après que le prince Hamza, qui a démenti les accusations des autorités sur son implication dans une tentative de sédition, a annoncé lundi sous la pression de la famille hachémite qu’il rentrait dans le rang, sans toutefois faire amende honorable pour ses critiques contre la monarchie.

Surveillance des réseaux

Pour tenter de mettre fin à cet épisode sans précédent dans les annales du royaume hachémite, qui a profondément troublé les Jordaniens, le procureur d’Amman Hassan al-Abdallat a décrété un black-out sur l’enquête. « Par souci de respecter le secret de l’e(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Rennes : La belle-mère de Magali Blandin reste en prison
Pourquoi la théorie du complot des Illuminati a-t-elle toujours autant de succès ?
Meurtre de Magali Blandin : L’avocate de la mère du mari conteste la complicité de meurtre