Jordan Bardella veut exclure les « binationaux » des postes sensibles de l’État

Jordan Bardella, lors de sa conférence de presse à Paris, le 24 juin 2024.  - Credit:Christophe Ena - AP - Sipa
Jordan Bardella, lors de sa conférence de presse à Paris, le 24 juin 2024. - Credit:Christophe Ena - AP - Sipa

C'est l'annonce de ce début de semaine. Jordan Bardella confirme, ce lundi 24 juin lors de sa conférence de presse organisée depuis les Salons Hoche à Paris, sa volonté « que les postes les plus stratégiques de l'État [soient] réservés aux citoyens français et aux nationaux français » s'il accède à Matignon, à la suite des législatives où le Rassemblement national est donné favori, devant la coalition du Nouveau Front populaire.

« Il y a des postes stratégiques liés aux secteurs de la sécurité ou de la défense qui sont des secteurs par définition stratégiques », détaille l'eurodéputé du RN, lors de la présentation de son programme. En guise d'exemple, le premier ministrable y voit « un moyen parmi d'autres de se protéger de tentatives d'ingérence qui pourraient être orchestrées par des États étrangers à l'égard des intérêts français ». Il assure, en revanche, ne pas vouloir remettre en cause la binationalité, une mesure longtemps portée par Marine Le Pen avant d'avoir été abandonnée lors de la présidentielle en 2022.

Jordan Bardella confirme que "les postes les plus stratégiques de l'État seront réservés aux citoyens français" pic.twitter.com/JDiG4wNKJG

— BFMTV (@BFMTV) June 24, 2024

« Vous êtes français ou vous n'êtes pas français »

C'est Sébastien Chenu qui, peu avant la prise de parole de son chef de file, a fait part de ce projet du RN sur TF1, en annonçant que la liste « des emplois extrêmement sensibles » sera définie « par décret ».

À LIRE AUSSI RN [...] Lire la suite