Jordan Bardella remplacera Marine Le Pen à la tête du RN pendant la présidentielle

·2 min de lecture
Jordan Bardella le 14 juin 2021 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Jordan Bardella le 14 juin 2021 à Paris - Ludovic MARIN © 2019 AFP

Jordan Bardella, 25 ans, a été désigné ce dimanche "premier vice-président" du Rassemblement national, ce qui le portera à remplacer Marine Le Pen à la tête du parti pendant la campagne présidentielle, selon la nouvelle direction du RN présentée à son congrès réuni à Perpignan.

Marine Le Pen, réelue sans surprise présidente du parti, avait en effet annoncé vouloir passer la main à l'automne à un président par intérim afin de se concentrer sur la présidentielle. Jordan Bardella était pressenti à ce poste, aussi convoité par le maire de Perpignan, Louis Aliot.

"Vous le savez, nous allons rentrer en campagne au mois de septembre, et comme je vous l'ai annoncé, je quitterai alors la présidence de notre parti", a-t-elle confirmé lors de sa prise de parole depuis Perpignan. "Je sais que vous comprendrez ce choix que me dicte la logique de nos institutions et ma volonté d'offrir aux Français une candidature qui dépasse les clivages partisans. La vice-présidence et donc l'interim sera exercé par Jordan Bardella, jeune général de 25 ans qui a gagné ses gallons sur les champs de bataille électoraux".

Le passage à témoins en septembre

Le passage de témoin aura lieu à la rentrée politique du RN prévue en septembre. Les militants du parti ont voté samedi un changement de statuts qui permet cette présidence par intérim "pendant 12 mois". Dans ce cas, le président du parti est remplacé par le vice-président et, s'il y en a plusieurs, par le "premier d'entre eux".

Le numéro deux du RN Jordan Bardella a été le mieux élu au Conseil national ("parlement" du parti), devant le maire de Perpignan Louis Aliot, et celui d'Hénin-Beaumont Steeve Briois, sorte de baromètre d'influence au sein du parti. Ces deux derniers ont été nommés vice-président.

La nouvelle direction compte un bureau national (BN, direction élargie), porté de 40 à 45 membres, dont deux invités permanents: le président du parti localiste Hervé Juvin et l'ancien ministre sarkozyste Thierry Mariani.

Le BN comprend le bureau exécutif (BE, direction) porté de 10 à 15 membres), où entre l'ancien député LR Jean-Paul Garaud, qui a pris samedi sa carte au RN. Marine Le Pen a aussi fait entrer au BE trois autres femmes: Edwige Diaz, tête de liste aux régionales en Nouvelle aquitaine, Hélène Laporte, eurodéputée, et Alexandra Masson, tête de liste aux régionales dans les Alpes maritimes. Kevin Pfeffer devient trésorier, en remplacement de Wallerand de Saint Just.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles