Pour Jordan Bardella, «Mélenchon est la béquille du système»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
REUTERS/Darrin Zammit Lupi
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le président du RN par intérim est revenu, mardi 3 mai aux Quatre Vérités de France 2, sur la campagne des législatives. Il a répété vouloir créer un front commun avec les droites afin de faire barrage à Macron et à l’union des gauches.

Jordan Bardella , la campagne présidentielle terminée et digérée, a décidé de se concentrer sur ce qui est communément appelé « le troisième tour ». Il a expliqué sur France 2 que si « Marine Le Pen souhaitait être présidente de la République, ce sont les Français qui décideront désormais s’ils veulent nous voir les plus nombreux à l’Assemblée Nationale ou non. » Le président par intérim du RN s’est montré philosophe : « Les Français savent, qu’une fois élu, ce qui se joue, ce ne sont pas les blocages des institutions mais la capacité du Parlement à avoir une opposition. »

Il a également fustigé l’attitude du grand perdant d’extrême-gauche : « Mélenchon est la béquille du système mais cela est cohérent car il a fait élire Emmanuel Macron, il l’a soutenu et lui a offert ses voix. Il y a une forme de cohérence. »

Favorable à la proportionnelle – qu’Emmanuel Macron avait dit mettre en place lors de son premier quinquennat -, Jordan Bardella a vertement critiqué le système démocratique français : « Aujourd’hui, c’est un scandale démocratique car nous n’avons que six députés sur 577. Et on voit ce que cela donne quand l’opposition n’est pas présente dans les institutions. Je dis aux Français que s’ils ne limitent pas les pleins pouvoirs à Emmanuel Macron, alors pendant cinq ans, il aura les mains libres. »

Le jeune président n’a toutefois par totalement perdu espoir : « Nous avons dépassé les 40% dans 350 circonscriptions. Si le peuple se déplace, alors les Français auront des avocats face à la brutalité sociale d’Emmanuel Macron. »

"Il y a des gens chez Reconquête! qui ont vocation à travailler avec nous"

Au sujet d’une possible alliance avec « Reconquête ! », le parti d’Éric Zemmour (les deux partis se sont violemment(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles