Jordan Bardella élu président du Rassemblement national

Marine Le Pen et Jordan Bardella aux Universités d'été du Rassemblement National à Frejus, le 12 septembre 2021
VALERY HACHE / AFP Marine Le Pen et Jordan Bardella aux Universités d'été du Rassemblement National à Frejus, le 12 septembre 2021

POLITIQUE - Le Rassemblement national n’est officiellement plus dirigé par un membre de la famille Le Pen. Ce samedi 5 novembre, Jordan Bardella a remporté la présidence du parti, à l’issue d’un duel sans surprise conte Louis Aliot.

L’eurodéputé, déjà président par intérim, faisait figure d’ultra favori face au maire de Perpignan. Jordan Bardella a été élu avec 84,84% de voix, soit plus que son objectif de 67,65%, score obtenu par Marine Le Pen face à Bruno Gollnisch pour succéder à Jean-Marie Le Pen il y a onze ans. Louis Aliot n’a récolté que 15,16% des suffrages exprimés.

« Après plus de dix ans à la tête du RN, il était sain de laisser la place, de faire monter des figures nouvelles », a clamé Marine Le Pen depuis la Maison de la Mutualité à Paris. Néanmoins, l’élection de Jordan Bardella, considéré comme le poulain de Marine Le Pen, ne devrait pas changer la ligne du parti. Mais alors que ce 18e congrès devait marquer une nouvelle étape dans l’histoire du parti, le Rassemblement national a été rattrapé par son histoire, en la personne de Grégoire de Fournas. La veille, le député de Gironde a écopé de la plus lourde sanction possible à l’encontre d’un parlementaire après une sortie raciste, venue rappeler la face sombre de son mouvement.

Plus d’information à venir...

À voir également sur Le HuffPost :

Lire aussi