Jonathann Daval : ce SMS sordide envoyé à Alexia juste après l'avoir tuée

·1 min de lecture

Une semaine intense vient de s'écouler devant les assises de Haute-Saône à Vesoul. Jonathann Daval est jugé pour le meurtre de sa femme Alexia. Après le témoignage des enquêteurs, puis celui, poignant, des parents de la victime, l'accusé à donner sa version des faits ce jeudi 19 novembre. Il a évoqué cette nuit où tout a basculé, et cette dispute avec sa femme après avoir refusé une relation sexuelle. Des coups de poing et une strangulation, qui ont mené à la mort de la jeune femme. Froidement, il alors expliqué comment il lui avait enfilé des baskets pour faire croire à un accident de jogging, puis comment il avait trainé son corps "comme un vulgaire sac à patates" avant d'y mettre le feu dans la forêt.

Le matin du 28 octobre, Jonathann Daval doit se forger un alibi, comme le rapportent nos confrères du Parisien ce vendredi 20 novembre. Il va alors envoyé un message sordide à sa femme sur son portable. "Toujours en train de courir, je vais vider les cadavres que tu bois. A tout à l'heure. Bisous. LOL" Un SMS envoyé à sa femme, alors qu'il vient tout juste de la tuer et de mettre le feu à son cadavre...

Après une semaine de procès très éprouvante, moment terrible mais nécéssaire attendu par la famille depuis près de trois ans, Jonathann Daval devrait être prochainement fixé sur son sort. Ce jeudi 19 novembre, il a reconnu pour la première fois avoir voulu tuer son épouse. Le verdict devrait être connu ce samedi 21 novembre. L'accusé encourt la prison à perpétuité. La mère d'Alexia (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"C'est mon dernier voyage" : Alexia Daval, ces SMS "inquiétants" envoyés avant sa mort
VIDEO - "Un enfer" : Mathieu Johann a perdu 15 kg après sa rupture avec Clémence Castel
VIDEO - Malaise chez Pascal Praud : Sophie Davant refuse de commenter l'affaire Daval
Harry et William toujours fâchés ? Ce silence assourdissant qui intrigue
Gérald Darmanin "a voulu pousser son avantage un peu trop loin" : le ministre rappelé à l'ordre