Jonathann Daval : ce seul cadeau improbable que sa mère lui a secrètement apporté en prison

"La prison, c'est notre nouveau quotidien familial. Elle a pris une place importante dans notre vie." C'est avec ces mots qu'elle évoque sa relation avec son fils. Dans son livre Moi, maman de Jonathann, paru ce 17 novembre 2022 aux éditions Michalon, la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, raconte à cœur ouvert le quotidien qu'elle partage avec son sixième enfant, condamné en 2020 pour le meurtre de sa femme, Alexia Daval, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.

En avouant le meurtre de son épouse, le 30 janvier 2018, Jonathann Daval est devenu l'un des criminels les plus célèbres de France, symbole des féminicides, de surcroît. Pourtant, pour Martine Henry, il n'a jamais été question de lui tourner le dos. "Quel genre de mère je serais si j'abandonnais mon fils dans un moment tel ?, s'interroge-t-elle dans son livre. Quoi qu'il ait fait, il a besoin de mon soutien." Ainsi, depuis bientôt cinq ans, Martine Henry rend très régulièrement visite à son fils à la maison centrale d'Ensisheim, dans le Bas-Rhin. "Un week-end sur deux, deux heures à chaque fois", précise-t-elle. Avec lui, l'assistante maternelle de 66 ans parle "de tout et de rien". Elle prend soin de son fils comme elle le peut.

"La seule chose que j'ai fait entrer, (...) c'est une pastille Vichy"

À une occasion, Martine Henry admet avoir fait fi du règlement pour faire plaisir à son fils. "La seule chose que j'ai fait entrer - on n'a pas le droit, mais je le dis quand même, par honnêteté (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Elle attrape une infection à cause de la barbe de son copain
Elle accouche au beau milieu d'une journée en famille sans que ses invités le remarquent
Jonathann Daval : ce cadeau interdit que sa mère lui a fourni en prison
Une bosse au niveau de son entrejambe intrigue les gendarmes, qui y font une découverte inattendue
TÉMOIGNAGE Je refuse de porter le bébé de ma belle-sœur car je n'aime pas les enfants