Jonathann Daval : un procès très attendu

C’est une histoire qui avait intéressé la France entière. Lundi 16 novembre, s'ouvre le procès de Jonathann Daval, accusé de l’homicide volontaire de sa compagne Alexia. L’homme est passé aux aveux mais après avoir changé plusieurs fois de version et même nié. Auteure de L’affaire Daval, la journaliste au Figaro Aude Bariéty a enquêté. Elle estime que ce "mensonge à la face de toute la France" sera dans la tête des magistrats et des jurés au moment de rendre leur verdict. Un acte prémédité aux yeux de la famille de la victime Après avoir tué sa femme, Jonathann Daval a avoué avoir tenté de faire croire à un meurtre, allant jusqu’à la crémation du corps. "Les parents d’Alexia, le beau-frère, la belle-soeur sont persuadés qu’en fait ce meurtre a été prémédité", rapporte Aude Bariéty. Pour l’homicide volontaire de sa compagne, Jonathann Daval risque la réclusion à perpétuité au terme de ce procès.