Jonathann Daval face à sa belle-famille vendredi : "Je suis convaincu qu'à l'issue de cette confrontation, les lignes bougeront"

franceinfo
L'avocat de Grégory Gay, le beau-frère de Jonathann Daval, réagit sur franceinfo alors qu'une confrontation est prévue dans le cabinet du juge d'instruction de Besançon vendredi matin.

"Je suis convaincu qu'à l'issue de cette confrontation, qui est un des derniers actes de la procédure, les lignes bougeront", assure l'avocat de Grégory Gay, le beau-frère de Jonathann Daval. Le face à face est prévu vendredi 7 décembre dans le cabinet du juge d'instruction de Besançon. À partir de 9h30, Jonathann Daval, qui est soupçonné du meurtre de son épouse, Alexia Daval, sera confronté tour à tour aux parents d'Alexia, à sa soeur puis à son beau-frère, Grégory Gay, qu'il accuse d'avoir étranglé Alexia.

C'est Grégory Gay qui a demandé la confrontation. "Il disait 'Je veux l'avoir en face de moi', rapporte son avocat, Gilles-Jean Portejoie. Eh bien ce matin, il l'aura en face de lui avec toute une série de questions à lui poser : Comment a-t-il agi ? Avait-il un complice ? Y a-t-il eu préméditation ? Je pense que cette confrontation est particulièrement bien organisée par le magistrat qui a décidé non pas d'une confrontation générale mais de quatre confrontations successives avec toute la force et la symbolique qui peuvent s'y attacher."

"Quelqu'un sait forcément toute la vérité"

Pour le moment, rien dans l'enquête ne vient confirmer la thèse du complot familial avancée par Jonathann Daval, et ces confrontations pourraient le faire craquer, estime (...) Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :