Comment Jonathan Cohen s'est retrouvé dans le blockbuster "Army of Thieves"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jonathan Cohen dans la peau d'un agent d'Interpol sur le tournage d'
Jonathan Cohen dans la peau d'un agent d'Interpol sur le tournage d'

CINÉMA - Une apparition inattendue. Army of Thieves - prequel du film Army of the Dead de Zack Snyder (dont la sortie remonte au 23 mai dernier) - vient d’être mis en ligne sur Netflix ce vendredi 29 octobre. Le long-métrage, centré sur le personnage du spécialiste des coffres-forts Ludwig Dieter est réalisé par Matthias Schweighöfer, qui incarne lui-même le rôle principal à l’écran. Cette fois-ci, pas de zombie à l’horizon (ou du moins pas au premier plan), mais une histoire de braquage plus classique.

Le casting, notamment composé de certaines têtes connues du cinéma hollywoodien, dont Nathalie Emmanuel (Fast and Furious, Game of Thrones) ou encore Dave Bautista (Les Gardiens de la Galaxie, Dune), compte également dans ses rangs un visage très familier du septième art français: Jonathan Cohen (Serge Le Mytho, La Flamme), qui campe le rôle de Vincent Delacroix, un agent d’Interpol.

Une présence, surprenante au premier regard, que Matthias Schweighöfer et Zack Snyder (producteur du film) ont justifié au micro de BFMTV ce vendredi 29 octobre. ”On discutait avec notre directrice de casting lorsqu’elle nous a suggéré de faire appel à Jonathan Cohen”, a raconté le premier cité. Et de poursuivre: “Il est aussi drôle et fou que devait l’être le personnage! On était comme des fous quand il a accepté, parce que nous savons à quel point il est une immense star en France”.

Russell Crowe et Marion Cotillard comme sources d’inspiration

Heureux de pouvoir compter sur l’humoriste, très doué dans l’improvisation, ces derniers ont tout de même tenu à ce qu’il s’adapte à la minutie des tournages américains, afin qu’il puisse se faire comprendre le plus parfaitement possible. “Il voulait improviser, et il a essayé, mais quand il était sur le point de le faire, je l’en empêchais, parce qu’on était en anglais, et que ça devait être précis!”, a expliqué Zack Snyder.

Et Matthias Schweighöfer de révéler: “Il était très stressé pour sa première scène, où il devait parler à son équipe. Il était si stressé qu’il parlait à toute vitesse! Je lui ai dit de prendre une pause, d’aller regarder comment Russell Crowe prenait son temps pour réciter son monologue dans Man of Steel”.

Jonathan Cohen en serait revenu transformé: “Il nous a dit, ‘Ok, j’ai compris. Je vais être comme lui.’ Et il l’a fait, tout en parlant quand même un peu vite, parce qu’il reste un Français!”.

À en croire les propos de l’acteur-réalisateur, l’humoriste avait même demandé conseil à Marion Cotillard avant le début de la production du long-métrage. “Elle lui a dit ‘tu vas y arriver’. Il est arrivé sur le tournage en disant qu’il avait travaillé les scènes et les dialogues avec Marion. C’était marrant à voir”, a-t-il confié à FilmsActu.

À voir également sur Le HuffPost: “Buzz l’Éclair”, spin-off de “Toy Story” se dévoile en bande-annonce

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles