Joker (Ciné+ Premier) : comment Joaquin Phoenix s’est-il préparé pour le rôle ? (VIDEO)

·1 min de lecture

25 ! C’est le nombre de kilos que Joaquin Phoenix n’a pas hésité à perdre pour entrer dans la peau du Joker, lui qui avait pourtant juré ne plus vouloir maigrir autant après son rôle dans The Master. "Je voulais qu’Arthur ait l’air affamé, tel un loup qui n’aurait pas mangé pendant trois semaines", explique le réalisateur Todd Phillips. L’acteur a subi ici un régime drastique, qui n’a pas été sans conséquences. Outre la métamorphose physique, Joaquin Phoenix a confié que cette importante perte de poids avait eu des répercussions sur sa santé mentale, au point où l’acteur a cru un moment devenir fou.

Autre élément clé pour faire un bon Joker : le rire ! “Le rire, c’est le Joker" nous explique Joaquin Phoenix. "C’est une part d’Arthur qu’il essaie de réprimer. Joker fait éclater son rire à des moments bien particuliers, qui vont isoler Arthur, le faire passer pour un mec bizarre, pour un monstre, au regard des gens et de la société”. Pour travailler le gloussement si caractéristique du personnage, Joaquin Phoenix est allé regarder des vidéos de patients souffrant de rires pathologiques. Un désordre neurologique qui provoque chez ces personnes un rire incontrôlable. L’acteur s’est entraîné seul pendant plusieurs semaines, car il voulait être capable de rire sur commande. Il a ensuite demandé à Todd Philips, le réalisateur du film, de venir 'auditionner' son rire.

“Plus je me donne, plus je suis inspiré et vif (...) J’aime les défis. L’idée de faire une comédie romantique aux Bahamas (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Phantom Of The Paradise (Ciné + Classic) : comment le film de Brian De Palma a influencé Star Wars et Daft Punk
One Night In Miami (Prime Video) : ce film nommé aux Oscars est-il tiré d'une histoire vraie ?
Astérix et Obélix l'empire du Milieu : date de sortie, casting, histoire... tout savoir sur le film de Guillaume Canet
Love And Monsters (Netflix) : pourquoi il faut regarder ce très bon film d'aventures
Le Grand Partage (TFX) : pourquoi le film a failli ne jamais voir le jour