« Joker 2 », avec Joaquin Phoenix, a une date de sortie très symbolique

« Joker : Folie à Deux » sortira le 4 octobre 2024 au cinéma.
Warner Bros « Joker : Folie à Deux » sortira le 4 octobre 2024 au cinéma.

Warner Bros

« Joker : Folie à Deux » sortira le 4 octobre 2024 au cinéma.

CINÉMA - Si Warner Bros a choisi de se débarrasser de Batgirl, l’ennemi juré de Batman, lui, a droit à un deuxième opus qui se profile un peu plus. Le studio vient d’annoncer une date de sortie, ce mercredi 3 août, pour Joker : Folie à Deux

Le long-métrage sera projeté dans les salles obscures à partir du 4 octobre 2024. Une date particulière, tombant tout juste cinq ans après la sortie du premier volet. Le premier opus avait en effet été dévoilé le 4 octobre 2019, un jour qui a semble-t-il porté chance au studio, puisque le film a offert au studio un petit milliard de dollars de recettes.

Une comédie musicale avec Lady Gaga ?

Il faudra donc être patient avant de revoir Joaquin Phoenix à l’écran dans Joker 2, qui prendra la forme d’une… Comédie musicale. La nouvelle dévoilée par la presse américaine en juin dernier, avait surpris tout le monde. Ce genre est rarement (voire jamais) associé aux films de super-héros, et marque un pari audacieux lancé par Todd Phillips.

Le film devrait explorer la relation entre Arthur Fleck -le nom civil du Joker- et Harley Quinn. Un personnage pour lequel Lady Gaga est d’ailleurs toujours en pourparlers.

Dans les comics, celle qui est initialement psychiatre à l’asile d’Arkham, finit par tomber amoureuse de lui et devient sa complice. Cela tombe à pic d’un point de vue du scénaristique puisqu’Arthur Fleck est justement enfermé à Arkham à la fin du premier film sorti en 2019.

Le titre choisi par le réalisateur confirme également cette probable orientation dans l’histoire. Révélé sur son compte Instagram le 8 juin dernier, « Folie à deux » fait référence à un terme médical utilisé pour désigner un trouble psychiatrique similaire chez deux personnes différentes, souvent de la même famille.

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Également appelé « trouble délirant induit » ou encore « trouble psychotique partagé », ce phénomène rare serait induit par le contact d’un sujet délirant avec un deuxième sujet, qui « adopte alors ce même contenu idéique », comme le résume la National Library of Medicine.

À voir également sur Le HuffPost : Joker du comics au cinéma, l’évolution du « clown prince du crime » depuis 1940

Vous ne pouvez visionner ce contenu car vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers. Si vous souhaitez visionner ce contenu, vous pouvez modifier vos choix.

Lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles