Après Joinville-le-Pont une fête clandestine à Ivry-sur-Seine, un organisateur arrêté

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Un des organisateurs de soirées clandestines à Joinville-le-Pont a remis ça à Ivry-sur-Seine (Photo: kanzilyou via Getty Images)
Un des organisateurs de soirées clandestines à Joinville-le-Pont a remis ça à Ivry-sur-Seine (Photo: kanzilyou via Getty Images)

CORONAVIRUS - Il avait visiblement décidé de ne pas en rester là. L’un des organisateurs des soirées clandestines qui ont eu lieu à Joinville-le-Pont dans le Val de Marne, durant le mois de novembre, a été interpellé, relaient BFMTV et Le Parisien ce lundi 21 décembre

Ce dernier a été pris sur le vif dans la nuit du samedi à dimanche alors qu’il avait organisé une autre soirée, cette fois à Ivry-sur-Seine. Les festivités se déroulaient dans un hangar appelé La Fonderie, et qui sert habituellement de lieu de tournage.

Selon les deux médias, l’organisateur en question avait loué cet espace en faisant croire au propriétaire qu’il allait y faire un tournage. Au final, après l’arrivée des forces de l’ordre vers 2h30 du matin, une cinquantaine de personnes ont été verbalisées pour non respect du couvre-feu. Toujours selon BFMTV et Le Parisien, ce sont au total entre 100 et 200 fêtards qui ont participé à l’événement clandestin. L’organisateur a été placé en garde à vue.

En novembre, il avait été l’instigateur de deux fêtes dans un pavillon de Joinville-le-Pont. Le propriétaire de la maison et le vigile avaient été mis en examen pour “mise en danger délibérée de la vie d’autrui”, “exécution d’un travail dissimulé à l’égard de plusieurs personnes” et “ouverture irrégulière d’un établissement recevant du public dans une circonscription en état d’urgence sanitaire”.

À voir également sur Le HuffPost: 5 recettes de Noël faciles à préparer dénichées...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.