Joie contre indignation, des Américains réagissent à la condamnation de Trump

Confrontation à New York, devant la Trump Tower, après que Donald Trump a été reconnu coupable par la justice le 30 mai 2024 (TIMOTHY A. CLARY)
Confrontation à New York, devant la Trump Tower, après que Donald Trump a été reconnu coupable par la justice le 30 mai 2024 (TIMOTHY A. CLARY)

A verdict historique, réactions tranchées. Si la décision jeudi d'un jury new-yorkais de reconnaître Donald Trump coupable a ravi les détracteurs de l'ex-président, elle a suscité la colère de ses partisans, qui espèrent toutefois qu'elle mobilisera encore davantage son camp.

Edith Silva, serveuse de 23 ans à Houston au Texas, ne cache pas sa joie: "Je suis très heureuse!".

"Je suis contente qu'il ait ce qu'il mérite", ajoute-t-elle, convaincue que l'ex-président est effectivement coupable de falsifications comptables visant à dissimuler un paiement à une actrice de films X.

"Et j'espère qu'il ne pourra pas se porter candidat" à la présidentielle de novembre, dit-elle encore. Un voeu pieux car cette condamnation n'empêchera pas le républicain de se présenter.

Vivica Jimenez, venue manifester contre M. Trump à New York, avoue être émue.

"Ça fait longtemps qu'on attendait ça. Honnêtement j'avais perdu espoir, je ne pensais pas que ça arriverait", affirme-t-elle.

Même son de cloche chez Susan Prolman, 59 ans, une habitante de Washington.

"C'est vraiment formidable. Enfin! Nous attendons depuis si longtemps" qu'il soit condamné, s'enthousiasme-t-elle.

A New York, Jay W. Walker se réjouit d'"une victoire pour la démocratie".

"J'ai retrouvé une partie de ma confiance dans le système judiciaire", dit-il.

Dans l'autre camp, les réactions sont bien sûr tout autres.

- "Jour de deuil" -

"Je suis absolument scandalisé", affirme ainsi John McGuigan, un soutien de Donald Trump interrogé à New York. "Ils ont condamné un innocent aujourd'hui".

Matthew Turner, également de New York, utilise les mêmes mots que le candidat républicain pour exprimer sa consternation.

"Le procureur était corrompu, le juge était corrompu. J'ai regardé les infos et il semble clair que c'était un procès truqué", juge-t-il.

Mais bien qu'il trouve cela "rageant", il pense que "c'est ce que les Américains ont besoin de voir pour réparer les choses et aller de l'avant".

"C'est pourquoi je ne suis pas fâché de voir à quel point notre système judiciaire est corrompu", afin que les gens se rendent compte "que cet homme est visé parce qu'il est sur le point de redevenir président", assure-t-il.

Devant le tribunal de Manhattan, Belio Martinez pense même que la décision du jury rendra "plus facile" une réélection de l'ex-président, "parce que ça montre simplement que le système le persécute".

A Miami, Iliana Curraz, 64 ans, ne mâche pas ses mots.

"Aujourd'hui est un jour de deuil. La démocratie est morte, la nation américaine se meurt", lâche-t-elle.

Mickel Perez Ruiz, lui, appelle à battre le pavé pour M. Trump.

"Faisons quelque chose pour que tout le monde descende dans la rue, parce que le pays ne doit pas sombrer", lance-t-il devant le café cubain Versailles, où Donald Trump s'était rendu l'an dernier après une audience dans une autre affaire.

Quoi qu'il arrive, "je voterai pour lui cent fois", affirme-t-il.

burs-iba/bpe