Johnson juge prématuré de dire si les Britanniques pourront quitter le pays cet été

par Kate Holton, Alistair Smout et Elizabeth Piper
·1 min de lecture
JOHNSON JUGE PRÉMATURÉ DE DIRE SI LES BRITANNIQUES POURRONT QUITTER LE PAYS CET ÉTÉ

par Kate Holton, Alistair Smout et Elizabeth Piper

LONDRES (Reuters) - Il est trop tôt pour dire aux Britanniques s'ils pourront passer leurs vacances d'été hors des limites du Royaume-Uni, a déclaré lundi le Premier ministre Boris Johnson, une déclaration qui laisse penser que la réouverture des voyages à l'étranger pourrait être repoussée.

Interrogé sur les vacances d'été, Boris Johnson a déclaré à la presse qu'il ne souhaitait pas que le virus soit réimporté depuis l'étranger et qu'il ne lui était pas possible d'être plus affirmatif, la situation de l'épidémie évoluant sans cesse.

"Bien sûr, nous espérons pouvoir nous déplacer à nouveau à partir du 17 mai, mais je ne veux pas prendre de risque ou sous-estimer les difficultés que traversent certains pays dans lesquels certains d'entre vous pourraient vouloir se rendre", a dit le chef du gouvernement britannique.

"J'aimerais vous en dire davantage sur le sujet, je sais que beaucoup aimeraient savoir ce qu'ils pourront faire à partir du 17 mai, mais nous n'en sommes pas encore là", a dit Boris Johnson. "Dès que nous auront des informations fiables, des données plus solides, nous vous tiendrons au courant", a-t-il ajouté.

(version française Nicolas Delame)