Johnson & Johnson : des millions de doses du vaccin vont être jetées

·1 min de lecture

Des millions de doses du vaccin anti-Covid-19 de "J&J" produites par une usine américaine sont inutilisables et vont partir à la poubelle.

"Plusieurs lots" de vaccins contre le Covid-19 de Johnson & Johnson, fabriqués dans une usine de Baltimore dont la production avait dû être stoppée il y a plusieurs semaines, devront être jetés, ont annoncé vendredi 11 juin les autorités sanitaires américaines. Selon le New York Times, cette décision concerne quelque 60 millions de doses.

En mars, des tests de contrôle avaient déjà révélé que 15 millions de doses du vaccin de Johnson & Johnson avaient été gâchées dans cette usine gérée par l'entreprise partenaire Emergent BioSolutions. En plus du vaccin de "J&J", il y était alors aussi fabriqué celui d'AstraZeneca, et les produits entrant dans la composition du second avaient été mélangés par erreur au premier, provoquant la contamination de ces 15 millions de doses et les rendant inutilisables. Elles n'ont jamais quitté l'usine pour être distribuées, avaient rassuré à l'époque les autorités.

>> A lire aussi - Belgique : le vaccin Covid-19 de Johnson & Johnson (Janssen) limité aux plus de 40 ans après un décès

L'Agence américaine des médicaments (FDA) avait alors dépêché sur place des experts pour y mener une inspection des lieux et du reste des doses produites. Vendredi, l'Agence a finalement donné son feu vert à "deux lots" de vaccins de Johnson & Johnson fabriqués dans cette usine, qui pourront être utilisés "aux Etats-Unis ou être exportés à l'étranger". Cela équivaut à 10 millions de doses, a déclaré à l'AFP une source proche du dossier.

En revanche, "la FDA a déterminé que (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Les Gafa dans le viseur des parlementaires américains
Régionales : un maire en conflit avec son préfet menace de boycott
Des cartes Pokémon s’arrachent des milliers d’euros dans une vente aux enchères à Paris
Amsterdam ne veut plus des touristes "habillés en pénis"
Une étude révèle le fort impact du variant indien comparé à l'Anglais

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles