Johnson blanchi sur la rénovation de son appartement, selon un premier rapport

·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Boris Johnson en visite à l'hôpital de Colchester le 27 mai 2021 (Photo: Glyn Kirk/POOL via REUTERS)
Boris Johnson en visite à l'hôpital de Colchester le 27 mai 2021 (Photo: Glyn Kirk/POOL via REUTERS)

ROYAUME-UNI - Empêtré dans un scandale autour de sa gestion du Covid-19, après les déclarations fracassantes de son ex-conseiller Dominic Cummings, Boris Johnson peut souffler un peu ce vendredi 28 mai dans une autre affaire embarrassante.

Soupçonné en avril dernier d’avoir financé sciemment et illégalement la rénovation de son appartement à Downing Street, directement via des donateurs privés, le Premier ministre vient d’être blanchi par un premier rapport rendu par son conseiller en éthique, Lord Christopher Geidt. Selon ses conclusions, Boris Johnson n’a pas enfreint les règles du code ministériel, même s’il a “imprudemment” autorisé les travaux à se poursuivre sans se pencher vraiment sur la manière dont ils seraient payés.

Une affaire de fonds privés

Concrètement, lorsque le scandale éclate en avril dernier, un haut fonctionnaire révèle que Boris Johnson a eu pour projet de monter une fiducie pour rénover sa résidence de fonction à Downing Street. La fuite d’un mail daté d’octobre révèle par la suite qu’un ancien vice-président du parti conservateur, pressenti pour prendre la tête de cette fiducie, a versé directement 58.000 livres à son parti, pour “couvrir les paiements que le parti a faits au nom de la future fiducie Downing Street”. Sauf, que la structure ne verra jamais le jour et que cet argent n’a jamais été déclaré à la Commission électorale.

À l’époque, des médias britanniques estiment que, la rénovation de l’appartement que Boris Johnson occupe avec sa fiancée Carrie Symonds et leur bébé au 11 Downing Street, plus spacieux que le 10...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles